Espace réservé

Vous êtes ici > Accueil  > Collège - Lycée De La Salle Alès > LES FORMATIONS EN LYCEE > ENSEIGNEMENT SUPERIEUR > 6 - Licence Expertise Batiment

6 - Licence Expertise Batiment

Licence professionnelle CONTROLE et  EXPERTISE du BATIMENT
En partenariat avec le CFA de l’UNIVERSITE MONTPELLIER II

Objectifs de la formation
Les objectifs visés de cette licence professionnelle ont pour mission d’éveiller et de former des techniciens supérieurs à des métiers du bâtiment méconnus comme les contrôleurs techniques, les diagnostiqueurs du bâtiment, les experts construction, les chargés d’affaires en assistance maitrise d’ouvrage, les conducteurs d’opérations des services publics,etc….


Les compétences attendues sont :
  • 1.    De connaître et maîtriser suffisamment les techniques employées dans le Bâtiment (Gros œuvre et Second œuvre) :-  pour analyser les dégâts engendrés par des malfaçons et/ou des sinistres d’origine humaine ou naturelle, et pour proposer des solutions afin de remédier à ces dégâts.
  • 2.    De connaître les différentes lois et réglementations liées à la construction de bâtiments pour pouvoir situer chaque situation dans un cadre juridique.
  • 3.    De maîtriser les outils de communication écrite et orale en vue de présentation de rapport d’expertise.
  • 4.    De programmer et d’organiser des procédures d’intervention sur site ou sur chantier en concertation avec les maîtres d’ouvrages, les clients privés, etc.
  • 5.    D’identifier les pathologies du bâtiment et d’en trouver les causes responsables.

Cette licence professionnelle s’adresse aux personnes ayant :
  • Un BTS Bâtiment, Etude et Economie de la Construction, Enveloppes du Bâtiment, Fluides Energies & Environnement, Electrotechnique.
  • Un DUT Génie Civil Bâtiment, Génie Civil Equipements du Bâtiment, Génie Thermique, Génie Electronique & Informatique Industrielle Option Electrotechnique.
  • Un L2 Scientifique ou Technologique + 1 année spéciale Génie Civil (examen cas par cas).

Pour vous inscrire il faut:
A partir de janvier, consultez le site : (dates et procédure d’inscription)
http://www.iut-languedoc-roussillon.fr

Le Lycée de La Salle est partenaire de l’UMII et n’a aucune mission administrative.
Sa collaboration n’est que pédagogique dans l’organisation des séquences d’enseignement et dans le suivi en entreprise.
La délivrance du diplôme est assurée par l’université de Montpellier II sciences et techniques.
Votre dossier sera examiné courant juin par un jury composé d’universitaires, de professeurs et de professionnels.
Le recrutement se fait sous deux formes administratives et la formation se déroule en alternance avec l’entreprise.
Le contrat d’apprentissage : chercher une entreprise pour signer un contrat d’apprentissage avant le mois de septembre (âge limite : 26 ans).
Le contrat de travail permettant une  admission en formation continue pour des jeunes en contrat de professionnalisation, pour des salariés dans le cadre du congé individuel de formation ou pour des demandeurs d’emploi.
Cette licence professionnelle peut également être délivrée en V.A.E. (Validation des acquis de l’expérience).


Contenu de la formation
Le contenu pédagogique est décomposé en 4 champs disciplinaires représentant :
•    450 heures d’enseignement réparties sur 20 semaines.- Sciences, Sciences Humaines, Droit 150 h
- Technologie de la Construction 210 h
- Communication et Langage 90 h
- Projets tuteurés et Stage 150 h
- Activité de synthèse, centrée autour d’un projet tuteuré par semestre
en collaboration avec l’entreprise d’accueil :
La formation par apprentissage s’effectue sur 20 semaines en
centre de formation et 32 semaines en entreprise.


Calendrier de l’alternance
Début formation : début octobre
Durée : 1 an
Rythme de l'alternance : trois alternances en centre de formation commençant par 5 semaines à l’IUT ou au Lycée La salle suivie de 8 semaines en entreprise. Retour au centre de formation début d’année civile pour 6 semaines jusqu'à mi février, puis retour en entreprise pour un nouveau cycle de 8 semaines. Enfin dernière alternance en centre  de 8 semaines de mi avril à mi juin. Le contrat de travail se termine ensuite en entreprise jusqu'à la soutenance finale du projet tuteuré et du rapport d’activité début septembre. Le jury de délibération se faisant la semaine suivante.
Alternance totale : 20 semaines à l’IUT, 27 semaines en entreprises et 5 semaines de congés payés.
Signature du contrat : avant le début de la formation.

Contacts & Responsable Pédagogique
Informations Pédagogiques

IUT de Nîmes et Génie Civil
Secrétariat : BOITEL Florence
8 rue Jules Raimu CS 12007 30907 Nîmes Cédex 2
Responsables : Nadjib Kazi AOUAL et Michel REBORD – Tél. 04 66 56 24 25 poste 503
E-Mail : michel.rebord@wanadoo.fr
Site Internet : www.iut-nimes.fr

Informations Apprentissage
CFA-UM2
8 rue Jules Raimu CS 12007 30907 Nîmes Cédex
Secrétaire : Cathy FEIST  Tél. 04 66 62 85 93
E-Mail : cfaum2@univ-montp2.fr

 
Débouchés



Résultats insertion professionnelle :

  • 1ère promotion 2006/2007   100% d’intégration professionnelle en cabinet d’expertise ou bureau de contrôle. 100% de licencié  (10 apprentis).
  • 2ème promotion 2007/2008   100% d’intégration professionnelle en cabinet d’expertise, bureau de contrôle et bureau d’étude. 100% de licenciés  (13 apprentis).
  • 3ème promotion 2008/2009  90% d’intégration professionnelle en cabinet de diagnostic, en cabinet d’expertise construction national ou bureau de contrôle. 100% de licencié  (13 apprentis).
  • 4ème promotion 2009/2010 en cours.

La formation compte également un diplômé en VAE.



Témoignages

L’avis d’un professionnel

L’avis d’un professionnel de l’expertise construction
« Du fait des besoins pressants des professionnels du bâtiment, de la juridiciarisation de notre société et de l’augmentation des sinistres d’origine naturelle (sécheresse, inondation) notamment dans notre Région, les situations nécessitant les compétences de cabinet d’experts et/ou d’assurance n’ont pas cessé de croître ces dernières années. Dans ce secteur, où beaucoup de gens compétents se voient arriver proche de l’âge de la retraite, il était temps de proposer une formation permettant d’apporter un renfort et d’assurer ainsi une transmission efficace des connaissances tellement particulières de ce métier. Ce n’est pas par hasard que la voie de l’alternance a été choisie. Elle permet le recrutement d’un véritable collaborateur déjà initié aux métiers du bâtiment grâce à deux ans d’études en BTS ou à l’IUT. En tant que salariés, les jeunes pourront s’initier très concrètement sur le terrain aux multiples situations, souvent complexes, que peut rencontrer l’expert. Par ailleurs, en tant qu’étudiants, ils bénéficient d’une formation très pointue afin de pouvoir connaître les différentes facettes juridiques et techniques du métier. Sans cette licence professionnelle, ouverte à la voie de l’apprentissage et de la formation continue, de nombreux cabinets n’auraient pas eu le temps de former ni les moyens de recruter une personne ayant ce niveau de qualification. C’est donc un espoir pour les jeunes et pour la profession. L’organisation des métiers de l’expertise immobilière et de l’expertise construction et les obligations réglementaires existantes et futures, obligent les professionnels à se qualifier à un niveau technique supérieur sur les domaines de compétences couvert par cette formation.  Je suis pleinement satisfait de la formation qu’a reçue ma dernière collaboratrice embauchée qui a suivi ce cursus, et je suis prés à renouveler l’expérience pour de futures embauches»

 


L’avis d’un professionnel

 

 

L’avis d’un professionnel de l’assistance maitrise d’ouvrage (AMO) chargé d’affaires en bureau de contrôle.
« Les métiers du bureau de contrôle depuis la loi Spineta ont considérablement évolué  et se sont diversifiés. Les missions confiées aux ingénieurs et techniciens de ces bureaux deviennent de plus en plus complexes dans leurs diversités car elles intègrent une vision plus généraliste de la construction mobilisant de multiples compétences et notamment dans les nouveaux concepts constructifs. Le grenelle de l’environnement et les problématiques mis en évidence sur le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources énergétiques fossiles, amènent les constructeurs de demain à une réflexion et des technologies novatrices pour construire des bâtiments passifs voir positifs. La réglementation en matière de construction est devenue importante avec l’apparition de nouvelles lois (handicap, diagnostic immobilier, RTH2005, Euro codes,….), l’évolution des réglementations existantes en vigueur ( ERP, Sanitaire, santé publique…), l’apparition de nouveaux labels constructifs, (Effinergie, Bâtiment HQE, etc…) ont fait que l’ingénieur du bureau de contrôle doit s’entourer de cadres techniques qui l’assistent dans sa mission pour assurer cette veille réglementaire, exécuter des missions AMO ou de diagnostic en autonomie, étudier les désordres constructifs que peut avoir subi  un bâtiment, etc…). Cette formation permet à des jeunes diplômés de bac plus deux (BTS et DUT) des métiers du bâtiment de pouvoir découvrir et s’initier à ces professions, ce qui la rend attrayante pour nos structures d’entreprises.  De plus le fait de la proposer en alternance permet dans ces métiers de développer une expérience du terrain très intéressante et permet aux jeunes apprenants de prendre du recul par rapport aux enseignements théoriques qu’ils reçoivent ou qu’ils ont reçus. Cela développe chez eux une certaine maturité  technique et professionnelle, qui les rend  plus pragmatiques devant une situation réelle.
Pour l’employeur cela permet également de pouvoir participer à la formation de ces futurs collaborateurs et d’évaluer les compétences des personnes tout au long de la formation afin d’adapter les missions futures qui lui seront confiées. Le ménage à trois ; constitué de l’apprenant, du centre de formation et de l’entreprise est une bonne équipe qui permet une insertion professionnelle garantie. Les modalités de recrutement  des candidats sur cette formation, par une sélection pédagogique relativement sélective compte tenu , je crois savoir, du nombre de prétendants important  et de la constitution du jury ( professeurs, professionnel, DRH) suivie d’un entretien d’embauche  auprès d’un employeur, avec un entretien de motivation pour rejoindre l’entreprise et se diriger vers ces métiers, font que les jeunes suivant cette formation sont très motivé et  peuvent prétendre a la meilleur évolution de leur projet professionnel. Nous embauchons régulièrement depuis trois ans maintenant que cette formation existe des jeunes sur plusieurs agences en France»

 


L’avis d’un professionnel du centre de formation (Vacataire)

 

 

 

L’avis d’un professionnel assurant des vacations d’enseignement sur cette formation. (Expert auprès des tribunaux)
« Je suis professionnel en fin de carrière et j’ai exercé une activité d’expert construction pour le compte de diverses sociétés d’assurance dans le cadre de l’activité de mon bureau d’études, je suis ensuite devenu expert judiciaire au fil du temps suite à diverses sollicitations des tribunaux. J’ai du embaucher des collaborateurs afin de me suppléer dans mon activité. Il y a 25 à 30 ans j’ai du recruter des Bac plu deux dans le domaine de la construction et les former aux métiers de l’expertise. Cela m’a demandé du temps et des compétences   que je n’avais pas forcement à cette époque. J’ai exercé tout au long de ma carrière des fonctions de responsabilité de chambres professionnelles, d’associations ou de syndicats professionnels et ce problème de recrutement de collaborateurs était un problème récurent chez tous mes confrères.
 Lorsque Mr REBORD enseignant au lycée de La Salle à ALES et a l’IUT de NIMES m’a sollicité pour l’aider à monter cette formation et ensuite assurer des vacations, j’ai tout de suite adhéré à ce projet. Il me semblait très intéressant car cela permettrait de pallier au manque de personnes qualifiées dans ces domaines. Les modalités de formation m’ont convaincu car cette forme d’alternance et le fait que la majorité des cours était assuré par des professionnels vacataires permet à cette profession de pouvoir se renouveler. Le rapprochement de l’éducation nationale, de l’université avec le monde professionnel est une excellente chose et cette formation rentre totalement dans ce cadre de partenariat. De plus, le suivi des apprentis en entreprise et tout au long de leur projet professionnel est une très bonne chose. Cette formation a tout pour permettre aux jeunes une intégration et une évolution intéressante dans ces métiers. »

 

  • Site Etienne Victor
  • Site Energie
  • Batiment administratif
  • Salle Adrien NYEL
  • CDI
  • Patio Chef de Travaux

Bienvenue au Lycée Privé de la Salle d'Alès (...)